logo_mathieu_perié

La Galaxie des Pierres Levées

AVANT-PROPOS

Depuis 2001, les Lapidiales ont investi l’ancienne carrière des Chabossières à Port d’Envaux pour sculpter la pierre à même les fronts de taille et créer une utopie réaliste fondée sur l’échange et le partage. Un lustre … et notre rêve prend forme ! Artistes et visiteurs s’y rencontrent. Les imaginaires s’y matérialisent. Au fil des ans, l’œuvre collective progresse.

En raison de la dimension modeste du site des Chabossières, l’ensemble de la carrière est sculptée et propose au public, par les thèmes déclinés et la diversité des formes, une évocation sensible de notre humanité en ce début de vingt et unième siècle.

À partir de ce constat, l’idée a germé, au sein de l’association Les Lapidiales, d’étendre le «Pôle Pierre» à l’ensemble de la Charente Maritime en créant un évènement permanent qui n’ait pas d’équivalent ailleurs : à partir d’un champ de mégalithes dédié aux cultures des cinq continents, il s’agit de tracer des itinéraires de pierres levées réparties sur la totalité du département, incitant à une nouvelle approche de ses paysages.

Mettant à profit les compétences diverses réunies année après année autour des Lapidiales, nous avons élaboré cette extension de notre engagement artistique et culturel. Elle s’inscrit dans le droit fil de notre raison d’être : marier la sculpture sur pierre avec d’autres expressions artistiques et donner vie à la diversité des cultures de la planète en offrant au public la possibilité de participer effectivement à cette aventure.

À l’heure où l’UNESCO tente de sauvegarder l’exception culturelle en la sortant du champ des négociations de l’OMC, « La Galaxie des Pierres Levées » prétend mettre à disposition de chacun, le libre accès à la nécessaire connaissance de l’autre.

LA GALAXIE DES PIERRES LEVEES

Introduction

Ce projet appartient à deux univers : celui, d’une part, des artistes, qu’animent une recherche de formes et de sens ; celui, d’autres part, de tous ceux que mobilisent les enjeux du développement du territoire et, particulièrement, de tout ce que l’action culturelle peut apporter d’accomplissement personnel mais aussi de perspectives économiques à ceux qui l’habitent.Deux voix, deux langues, ici, se côtoient : celles des poètes, des sculpteurs, des praticiens du « land art », des inventeurs de récits et de formes, des « passeurs » de signes et de sens… Celles de tous ceux – politiques, administratifs, entrepreneurs, experts, … – qui ont à cœur et à charge que le territoire soit accueillant, prospère, fécond…

L’argumentaire qui suit parlera donc les deux langues. Il s’efforcera de montrer que l’ambition artistique et culturelle de ce projet enrichit de perspectives nouvelles et prometteuses le chantier permanent de l’aménagement et du développement du territoire.

De quoi s’agit-t-il ?

Il s’agit de lancer, pour une ou plusieurs décennies, un grand chantier-évènement qui mobilise, sur tout le territoire de la Charente Maritime, l’attention du public autochtone, des visiteurs et des médias locaux, nationaux et internationaux, autour d’une célébration créative de notre longue tradition d’extraction et de travail de la pierre.

La présence et l’exploitation, depuis l’antiquité, de gisements exceptionnels de pierre a, en effet, profondément marqué notre département : elles ont fait travailler de nombreux corps de métiers, façonné notre paysage naturel et bâti, animé notre économie et, notamment notre commerce, fécondé nos arts et nos traditions populaires…

La pierre peut ainsi devenir, au 21ème siècle, l’un des fils conducteurs les plus efficaces et les plus polyvalents de redécouverte de nos paysages, de notre patrimoine naturel, architectural et immatériel. Elle peut aussi, remise en scène en un projet créatif et étonnant par des professionnels confirmés, susciter de très nombreuses initiatives, tant dans le domaine de l’art et de la culture que dans celui du développement économique.

Le projet « La galaxie des pierres levées » tire les enseignements des premiers résultats obtenus par des initiatives comme les « Lapidiales » ou les prémisses du « Pôle pierre ». Ils ont permis de vérifier la pertinence d’une démarche qui a su, très rapidement et avec des moyens relativement modestes, marier la mise en valeur du patrimoine et la création contemporaine, s’enraciner localement et se faire connaître bien au-delà des frontières départementales ou régionales, conjuguer un recours constant aux professionnels et un soutien permanent aux amateurs.

Mais encore ?

Renouant avec la geste des anciens Celtes, notre initiative vise à développer un projet résolument moderne de valorisation du patrimoine local, d’ouverture à la diversité des cultures et de création artistique en revisitant la tradition des mégalithes, ces hautes pierres, porteuses de messages essentiels, qui jalonnaient autrefois le territoire.

Par l’ampleur de leur masse comme par le mystère de leur signification, les mégalithes conservent encore intacts leur puissance d’évocation de la capacité des hommes à conduire des entreprises extraordinaires. Ils portent aussi témoignage de représentations du monde essentielles (même si nous ne savons plus toujours, aujourd’hui, ce qu’elles étaient). Ils intriguent, enfin, ouvrant ainsi la porte à cette curiosité qui manque trop souvent dans le regard porté sur le territoire.

Ainsi, relancer en plein 21ème siècle, au cœur d’un monde gagné par le virtuel et en coopération avec lui, un grand chantier de mégalithes intégrant par les préoccupations de notre temps, c’est, au contraire d’un archaïsme, un paradoxe porteur d’une formidable énergie.

Concrètement ?

Chantier-évènement, cœur d’une animation permanente, point focal d’une mobilisation de l’intérêt du public et des médias, un champ de pierres levées (150 à 200 pièces, voire plus) constitué grâce au soutien des carriers de notre département, sera progressivement (et selon des règles très précises destinées à promouvoir l’harmonie et la pertinence de l’ensemble) proposé au burin des sculpteurs.

Situé au cœur du département, ce centre symbolique irriguera de proche en proche le territoire d’un jalonnement d’autres pierres levées porteuses de signes, invitant la population et les visiteurs à découvrir de multiples itinéraires, à apprécier nos paysages sous de nouveaux points de vue, à s’intéresser, aussi, à ce que les formes et les textes inscrits dans la pierre leur proposeront. Ainsi, chaque itinéraire sera aussi un récit qui renverra lui-même à de multiples activités rattachées à trois domaines d’intérêt :

La sculpture et la création artistique : motivés par cette présence de la sculpture sur le territoire mais aussi par la rencontre avec les sculpteurs qui travailleront en public et par la fréquentation des œuvres en train de se faire, les visiteurs, et notamment les jeunes, seront conviés à des journées de découverte du patrimoine géologique du département et de son patrimoine sculpté, à la rencontre avec la création contemporaine et à des formations et des expérimentation à l’occasion de nombreux ateliers.